A ma grand-mère

image_pdfimage_print

Caché sur la lande avec mon clébard, je vois passer la charrette tirée par deux chevaux
et parcourant le temps,où ses passagers ramassent les défunts pour se les allier. Ils
m’ont pas reniflé entre les ombres de la nuit, et je me demande pourquoi ça me tombe sur
le paletot de me taire au défilé de la camarde ; comme si je me trouvais en son secret.

Le 19 décembre 2022.
C.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.