Je suis sur le vif

image_pdfimage_print

 C’est ainsi que je me transpose , que je visite le monde à travers le temps et ses multiples restes que sont les ruines. J’en revis l’action, et nul ne croirait ce que cela cause à mes châsses et à mes écoutilles. Je suis sur le vif. Je suis au souffle de ce qui fut.

                                                                                                                                     Le 19.08.2014.

                                                                                                                                                 C.B.