Sa nuit à lui rêve pour vous

image_pdfimage_print
De ces poêtes infréquentables
Marck Winter renverse la table.
Il a des lettres de noblesse
Et l’art des saillies qui nous blessent.

Il ne rime que pour le plaisir
D’entre ses griffes nous saisir,
Et caresser d’un air flatteur
Toutes nos absences de hauteur.

Il ne fouille qu’à travers les failles
Le fin menu de ces trouvailles
Que sont les âmes répandues
Au hasard des secrets perdus.

Il est au saut de nos errances
Le miroir feint d’indifférence,
Le roi des peintres de nos semblances
Qui nous double par ces coups d’avance.

Maitre Winter arpente le glauque
Et les cloaques de toute époque
Où il dév’loppe sa malfaisance
Avec le sourire de l’aisance.

Au simple espoir en le malheur
Il se trouve toujours à l’heure,
Là où vous vous croyez caché
Aux ombres du soleil couché.

Sa nuit à lui rêve pour vous;
Il vous emmène au rendez-vous
De ses histoires les plus tordues
Entre les songes défendus.

Le 13 juin 2018. C.B.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.