Si nos raisons menaçaient ruines

image_pdfimage_print

     Je voulus en avoir l’âme nette… Mais par la suite notre imaginaire à Mathilde aussi bien qu’à moi fut parcouru d’étranges visions où un peuple entier et infini suivait un être en tenue noire avec capuchon tirant une lourde et longue croix en bois. Une gaze de neige les enveloppait. Ca n’était pas la neuille en songe que ça se produisait, et ça collait à nous façon crampon. Une sorte d’illustration de notre séjour au caberlot. On échangea à ce sujet et nous nous demandâmes si nos raisons ne menaçaient pas ruines.

                                                                                                                                                     Le 02 janvier 2013.

                                                                                                                                                                    C.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.