Le chant crié des ruines

image_pdfimage_print

   Une fois que nous nous promenions autour du vaste étang bordant la maison à l’ouest, il nous sembla qu’un chant montait à travers l’espace. Un chant humain. Une plainte chantée. Quelque son à chambouler la structure même depuis à dache. Un appel. Mais à quoi ? Il charmait la nature et affolait ces zones où l’âme vire à l’ailleurs. Mathilde serra  ma manche, comme si ce geste amenait le calme en elle. Car elle frissonnait de tout son doute. D’où provenait cet accompagnement à nos songes ?

     Tout d’un coup un raffut  de cloches s’ajouta à pleine volée et enveloppa le grelot dont on ne savait d’où à nous rapporté. ça montait si bien tout un ensemble que l’on en aperçut la vieille femme comme perchée au sein d’un clocher qui criait la ruine.

                                                                                                                                                 Le 26 décembre 2013.

                                                                                                                                                                    C.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.