image_pdfimage_print

Je ne serai jamais connu. ça, je le reconnais. Il s’agirait d’une farce que mon nom fasse le beau. J’ai beau m’aimer beaucoup, je ne franchirai pas le cap de me montrer en célèbre. Je serais un autre alors. Et il n’est pas d’accord pour que je nous livre au public. Il veut du secret sur nos entreprises à créer le monde. Donc, être connu, cela alourdirait le lot de mes faiblesses. Mon autre ne me le pardonnerait pas. Et, entre le perdre et réunir les bravos à mon endroit, je choisis ma vie de couple avec mon autre.

                                                                                                                                                                                                                  Le 30 décembre 2018. C.B.