image_pdfimage_print

Mémoire vive !

Seul au bord de la nuit dont je fais mon domaine
Me viennent de partout des ombres qui se promènent.
Ce sont des familiers arrachés à l’oubli,
Que la brune revigore, et le jour affaiblit.
Ce sont tous ces contacts qui pour moi se ravivent
Comme s’ils constituaient toute ma mémoire vive !

Le 01.12.2022.
C.B.

Combien ?

Combien faut-il de temps pour atteindre l’avenir
Sur les flots obscurcis de notre devenir,
Et comment apprécier les forces du néant
Où nous sommes plongés, et ce dès maintenant ?
Nous n’allons pas guidés par un dieu d’invention
Ni même par le pouvoir de l’imagination.

Le 11 novembre 2022.
C.B.

Pourquoi suis-je de vous tous ?

Pourquoi suis-je habité par cette envie de tuer
Comme si de la mort j’étais un habitué ?
Pourquoi prends-je les gens au secret de leur vie
D’une volonté de nuire qui se chauffe à l’envi ?
Pourquoi suis-je de vous tous l’écho du désespoir
Qui résonne en tous sens au fond de votre histoire ?

Le 11 octobre 2022.
C.B.

Le puits sans âme

Il ne faut pas s’y regarder au fond du puits
Ni même de se trouver à l’aplomb de son appui ;
Car son onde capte votre image, sans la lâcher,
Ensuite,comme si rien ne pouvait l’en arracher.
Elle est captive de toutes les autres, emprisonnées
Aussi bien qu’elles, tels ces esprits sans destinée.

Le 14 septembre 2022.
C.B.

Sans souvenance

Deux enfants en un cimetière
Couchés là pour des nuits entières.
Ils sont les morts tombés à l’ombre
Dont la mémoire point ne s’encombre.
Deux étrangers au bout du compte
Sans souvenance qui se raconte.

Le 7 septembre 2022.
C.B.

Où sont les morts ?

Ils sont où les morts ? Dîtes-nous père Poutine de la nation russe revigorée.
Où ils sont les morts pour la patrie ? Où sont les morts à annoncer aux mamas
qui vous soutiennent ? Il va bien falloir en parler de ces morts escamotés….
Le mort, voyez-vous, c’est particulier ; ça colle aux basques au point de s’imposer.

Fin août 2022.
C.B.

La coulisse

Par mes lecteurs, je ne suis pas même compris. Alors, vous saisissez
que je cherche pas le contact avec les autres. Je suis en fuite de ceux-là.
Le monde; j'y ai pas mes entrées assurées. Y'a que la coulisse qui me soit
gagnée.
Le 23 août 2022.
C.B.

Le génie

Personne ne comprendra ce genre de désespoir
Qui est trop singulier pour que l’on veuille y croire,
Et dont tout le génie consiste en s’effacer
Au profit de l’oubli, afin de le chasser.

Le 23 août 2022.
C.B.

Surplus

Je n’ai plus trace de nos émois à tous les deux,
Et je me retrouve là, en vrac, tel un merdeux.
Je n’ fais plus face à ton désir en homme ardent,
Si bien que j’en ai peur, je me sois mis dedans
Ainsi qu’au jeu de cartes,en ne te plaisant plus.
Je ne suis en ta vie rien qu’un pesant surplus.

Le 17 août 2022.
C.B.