image_pdfimage_print

Une échappée de rire animal

           A notre départ pour porter le grelot des ruines ailleurs en France, soudain un cheval hurle à dache, comme une échappée de rire animal. Il salue la désolation en fanfare de sons. Car nos amis ont fait les choses dans les règles. Nous quittons leur domaine sur un sentiment d’abandon terrible d’intérieur en friche depuis des années et jamais visité par quiconque. Les salles, voilées de toiles d’araignées achèvent de s’offrir au temps. Ce qui se laisse de nous tient à l’absence.

                                                                                                                                                                          Le 27 mars 2014.

                                                                                                                                                                                       C.B.

Le système

      Il s’agit d’un ensemble de leviers, de poulies, de treuils actionnés par un réseau de pompes, de poids, de contre-poids sur le revers du monde. De quoi hurler au loup en guise de youyou, tellement c’est surprenant ce dessous de la peau du vrai. On n’en croit pas nos mires, Mathilde et moi. Notre hôte travaille avec l’aide de l’un de ses fils occupé à veiller au grain dès très jeune. Il ne se perd aucune main d’oeuvre. Tous de la famille travaillent à leur poste. Et notre hôte d’annoncer la couleur de son art à modifier l’espace : « -Ca n’est pas fini ! « 

                                                                                                                                             Le 5 février 2014.

                                                                                                                                                            C.B.