image_pdfimage_print

Je la sais à moi seul

Ma muse n’est pas une vierge
Mais se soulève ma verge
A son seul souvenir
Quand je la vois venir.

De mon âme, elle dessine
Les contours en rondeurs
De sa peau douce et fine
Qui m’avive les ardeurs.

Je la sais à moi seul,
Mais au prix du linceul
Où se drapent mes rimes
Dès lors que je m’exprime.

 

Le 29 décembre 2019. C.B.