image_pdfimage_print

Blanche

Du plus lointain de ma jeunesse je la remets
Comme si nous nous aimions tous les deux à jamais.
Nous formons un vieux couple par delà les années
Entraîné l’un par l’autre à se bien ramener
Au service de la prose tout au cours de la feuille
Afin de conjurer l’inspiration en deuil.
Je suis allié à Blanche sur le long de mes pages
Par tous mes personnages en un aréopage.
Et quand je suis perdu, elle vient me rechercher
Tout comme un naufragé, collé à son rocher.
Blanche est mon seul fantôme, couché sur le papier,
Où elle se définit au long de douze pieds.

Le 06.05.2020. C.B.

Mes ruines de paysage

Où sont les ruines de mon enfance
Enrichies de pleine insouciance
Où je courrais vers l’avenir
Sans aucun modèle à tenir ?

Où sont les ruines qui me fuyaient
À l’époque où je me fouillais
L’âme en recherche de l’aventure,
Planquée au cœur de la nature ?

Où sont mes ruines de paysage,
Que j’inventais là au passage,
Entre les zones hors de ma vue
Et que je n’ai jamais revues ?

Le 21 septembre 2017, C.B.